Actualités

Ici sont consignées nos dernières actualités, notre journal de bord de tournée, nos billets d’humeur, ou nos dernières créations…

NOUVEAU TITRE : OUT OF THE BLUE

« Out of the Blue », littéralement « surgit de nulle part », symbolisera notre indéfectible volonté d’aller de l’avant malgré les obstacles tout en essayant toujours de proposer un nouvel angle d’attaque tant dans la proposition artistique que dans le propos.

Ce titre représente donc toutes ces petits choses qui, sans crier gare, surgissent tout à coup du paysage pour s’imposer naturellement comme une évidence dans la route que nous suivons. Nous y propulsons l’extirpation de la masse comme seule exécutoire à la teinte terne qu’impose la société du 21ème siècle à notre environnement social. Out of the Blue s’impose ainsi comme une véritable ode à la singularité…

Ce titre a été enregistré, mixé et masterisé par nos soins. Ca fait du bien d’avoir enfin les moyens de tout faire en famille!

NOUVEAU TITRE DIMANCHE 11 JANVIER

test-out-of-the-blue4

A bientôt 2014, nous en profitons pour laisser de coté les moments difficiles de l’année passée. Bienvenue 2015 et tes promesses, ton inconnu et ton aventure. Encore beaucoup de défis à relever et de purs moments de bonheur nous attendent. Bonne nouvelle, nous voilà prêts à les accueillir comme il se doit!

On attaque donc directement les hostilités avec la sortie d’un titre qui aura fait ses classes en live. Beaucoup d’entre vous nous ont demandé la mise en ligne de ce morceau qui aura fait monter la température de plus d’une salle de concert : « Out of the Blue ». Souhait exaucé dans une semaine, rendez-vous le dimanche 11 Janvier! Et non le 12!

test-out-of-the-blue3[Illustration : Alexandre DENIS-PASQUIER]

« Unpredictable cause we try to innovate,
Despicable those who try to imitate;
Too many similarities, we’re coming with a remedy,
Different kind of melody, a new refreshing energy. »

LIVE ZENITH DE TOULOUSE

Le froid pointe le bout de son nez à Toulouse. Profitons d’un peu de chaleur avec cette captation live de notre passage au Zénith de Toulouse en mai dernier à l’occasion du Festiv’2014, festival des lycéens et apprentis de la région Midi-Pyrénées.

Beaucoup de souvenirs de scène jalonneront notre esprit, mais celui là restera indéniablement un des plus marquants. Une bien belle récompense pour trois années de travail intensif et de sacrifices.

Un gros bisou à notre Thibault SAKSIK de légende pour le boulot de chef opérateur sur le plateau. Oui oui c’était lui le mec de l’ombre qui gérait les vidéos d’Azad Lab sur les écrans géants du Zénith. Ainsi que sur le montage du teaser. Un grand merci à tous les cadreurs et photographes du BTS Audiovisuel des Arènes. Enfin, toute notre gratitude à Jean-Christophe ainsi qu’à toute l’équipe du service d’action jeunesse de la région.

Ca y est c’est définitivement la fin d’une ère pour la formule 2014 d’Azad Lab. Mais au loin, nous sentons déjà le vent tourner. Les masses d’air s’inversent, et tournoient dans un étrange ballet, ça gronde derrière la colline. A la lueur des lanternes des derniers aventuriers se dessinent déjà des ombres au loin. Ces spectres s’animent tels des flammes venues alimenter le brasier du laboratoire.

Le navire continuera à fendre les flots, et les immenses creux de la haute mer s’annoncent déjà. On va rigoler…

Boucler la boucle

IMG_0081

[Audio : Imhotep – Give peace a last chance]

Samedi 15 Novembre, il est temps pour nous de mettre le cap sur notre dernier concert de la saison, après cette superbe année passée ensemble sur les routes de France et d’Europe. Les obstacles auront été impressionants, immenses même, surement trop pour certains d’entre nous, mais le partage de cette expérience unique restera indéniablement à tout jamais gravé dans nos mémoires.

IMG_0084

Il est 18H30, le soleil a déjà fuit derrière l’horizon quand nous arrivons à la salle des fêtes de Pratgraussals d’Albi, putain d’horaires d’hiver. A notre arrivée tous les bénévoles de l’association Pollux sont déjà sur le pied de guerre pour préparer la soirée qui s’annonce déjà haute en couleurs.

IMG_0074

Ce soir sera le dernier concert de la formule 2014 nous concernant. Nous retrouvons rapidement les anciens camarades de route venus soutenir la nouvelle lancée du projet. Nous en profitons donc pour placer une énorme pensée pour eux. Baptiste, notre ancien maitre de cérémonie aux versets poétiques, Clément notre impétueux saxophoniste à l’émotion contagieuse, Christophe notre versatile et altruiste homme de l’ombre qui a toujours su porter le projet à bout de bras, et enfin Thomas feu notre machiniste aux doigts de fée et au tempérament bien trempé.

Contrairement à une idée répandue, la vie de musicien et plus généralement celle d’intermittent du spectacle, est particulièrement fastidieuse aujourd’hui. Souvent loin de nos proches, sur la route à enchainer les prestations, les répètes, la com, le booking, les filages scéniques, les compostions, la régie technique, les enregistrements, les vidéos, les créations visuelles… Ajoutons à ça l’incertitude d’un avenir perpétuellement remis en question par la course aux 507H d’intermittence, et celle du doute permanent d’avoir du travail l’année suivante… Le dilemme à de quoi en faire craquer plus d’un. Et de notre coté, il aura suffit d’un seul engagement non tenu pour que certains perdent l’équilibre sur le fil déjà mince tendu sous leurs pieds… En tout cas, une énorme pensée pour vous les gars, partis vers un avenir professionnel plus stable et rassurant, et un gros merci pour toutes ces heures de succulent plaisir pris ensemble!

IMG_0076

Pendant ce temps, les Albigeois commencent à remplir en masse la fosse de la salle. Tous venus manifester leur soutien aux musiques locales à l’occasion de cette soirée de lutte pour la sauvegarde de l’association POLLUX. Oxfish, Brace! Brace!, et The Florentines ouvrent le bal.

IMG_0072

De notre coté, ça s’échauffe en loge, ambiance :

Il fait déjà très chaud quand nous montons sur scène, et le thermomètre n’a pas encore fini de grimper. Nous envoyons un set bien propre, comme on les aime, alors que les Albigeois nous resservent un super accueil dont ils ont le secret.

azad lab pollux

Super sensations pour nous sur scène, mais aussi très belles rencontres tout au long de la soirée, ça fait vraiment plaisir de voir autant de visages familiers dans le coin!

Les Billy Hornett clôturent la soirée et finissent d’enflammer le dancefloor de leur swing endiablé! Puis il est déjà l’heure de repartir vers notre seconde maison la ville rose, déjà prêts à débriefer notre prestation scénique pour préparer au mieux le nouveau spectacle 2015.

IMG_0080

Un immense merci à vous tous d’être venus en masse partagé les musiques actuelles locales! Remerciements tous spéciaux à Nathan, David et toute l’équipe de prog de Pollux, à l’inébranlable didier à l’accueil artiste, à Marc à l’accueil technique, Valentin à la régie et surtout tous les autres bénévoles qu’on oublie. Le gros bisou à tous les autres groupes venus partager la scène ce soir là,  on se reverra surement vite la route!

Une belle date à la maison pour boucler la boucle de cette expérience 2014. Un ironique retour aux sources à l’aube d’un nouveau départ. La boucle est bouclée… Mais heureusement dans ce genre de cas qui ce mord la queue on peut toujours regarder vers l’autre extrémité et sortir un peu la tête de l’eau pour amorcer un nouvelle révolution.

Toute la nouvelle équipe enfourne sans relâches de grosses pelletées de bois dans la locomotive. Ca va fumer l’année prochaine : nouveau set, nouveau line-up, nouveaux titres, nouvelles vidéos… On vous annoncera tout au fur et à mesure et plus précisément, ce serait bête de gâcher le plaisir…

decoupe

Orbites, Satellite et Horizon

IMG_9813

Vous avez été nombreux à nous demander de reprendre le journal de bord de tournée. Après moult tumultes et de sombres augures pour le collectif nous sortons enfin la tête de l’eau, nous avons donc décider de relancer nos petits rendez-vous d’après concert ici même! On vous tient au courant très vite pour toutes les nouvelles concernant la nouvelle formule du laboratoire…

Mercredi 22 Octobre, huit heures, le soleil pointe déjà timidement ses premiers rayons par dessus les cimes des immeubles Toulousains. Nous tournons la clef de contact du camion et synchronisons le GPS sur Lausanne, Suisse. Dans nos bagages Aurélien du KKC Orchestra avec qui nous partagerons l’affiche ce soir, mais surtout Romaric notre nouveau saxophoniste et Robin qui officiera pour la première fois avec nous sur scène en tant que maître de cérémonie.

IMG_9719Nous filons bon train sur l’A7, alors que chacun révise studieusement sa prestation du soir. Le ciel est dégagé, et rien ne semble obscurcir nos horizons. Quelques heures plus tard, la frontière Suisse est en vue, la plupart d’entre nous n’y ont jamais posé un pied. Associer voyages, travail et passion est un luxe qui n’a pas de prix, et nous nous préparons à en savourer la moindre miette. Nous nous enfonçons donc bien vite dans les méandres du réseau autoroutier Suisse, à la rencontre de notre destin.

IMG_9741

Dix-sept heures, arrivée à L’EPFL de Lausanne, une immense université d’ingénierie. L’endroit labyrinthique et grouillant d’étudiants nous accueille de toute sa bienveillance. Ça sent le campus super actif à plein nez. Voilà de quoi nous faire oublier la fraicheur du climat local!

IMG_9757Nous déchargeons le matériel à Satellite, la salle de concert / bar à bière du campus, superbement équipée.

IMG_9774Les bénévoles de l’association nous ont déjà réservé un accueil aux petits oignons, l’hospitalité Suisse n’aura pas faillie à sa réputation! Nous enchaînons les balances et profitons de la petit heure qui nous attend avant le concert pour se mettre en condition. La pression monte, l’heure fatidique approche. Beaucoup d’heures de travail ont été nécessaires pour mettre sur pied le nouveau spectacle et il est bientôt temps de se jeter dans l’arène, affamés d’aventure tels des fauves supportant mal la captivité. Les portes de la salle vous bientôt s’ouvrir…

IMG_9763

Une heure plus tard, nous sortons transpirants de scène. Gros feeling sur ce début de nouvelle formation. Évidemment quelques imperfections et quelques manques s’immiscent ça et là, mais le partage est bon, et nous avons pris un pied d’enfer malgré la pression. Le super accueil réservé par un public suisse endiablé n’y aura pas été pour rien! Nous sommes fiers du travail accompli, de l’énergie que nous avons pu y mettre, et des résultats.

Nous profitons de la fin de soirée en compagnie des étudiants suisses et du KKC Orchestra qui finira d’achever le public de leur envoutant electro-swing made in Midi-Pyrénées.

Trois heures, le camion est chargé, il est temps d’aller profiter de Morphée pour au moins quelques heures.IMG_9783Nous croisons d’ailleurs un réacteur d’avion dans un couloir du campus. Quoi de plus normal?

IMG_9791Et quoi de plus normal en Suisse que de tomber, au détour d’un parking souterrain, sur une porte blindée ouvrant sur un bunker englouti sous l’université.

IMG_9793

IMG_9795L’édifice nous accueillera  pour la nuit. Nous nous promenons à l’intérieur du dédale de couloirs du bunker. Une vraie découverte, un vrai bout de vie de la légendaire prévoyance helvétique.

IMG_9797

IMG_9798

IMG_9794Il est enfin temps de profiter d’un peu de repos avant de reprendre la route. Les organismes ont souffert…

IMG_9800Un petit déjeuner plus tard, nous voilà déjà de retour sur les routes. Nous profitons des beautés que nous offre le paysage suisse au détour de quelques routes de campagnes.

IMG_9825

IMG_9822

Un immense merci à toute l’équipe de Satellite, à tous les étudiants bénévoles, superbe initiative que vous développez là. Merci à Craig, pour l’invitation, aux copains du KKC et à Nils pour le change Euro/Francs suisse!

Vingt-deux heures, et nous voilà de retour sur Toulouse, encore un très bel export réalisé. Un bel espoir pour la suite de l’aventure avec la nouvelle équipe, il est temps maintenant de se remettre au travail pour amorcer la suite. Afin de toujours courir derrière notre horizon…

IMG_9720Et comme le dit le Roi Puccino :

« J’irais plus loin que l’horizon
C’est bien mieux que le bout de son nez
Tous les murs qui nous bloquent brisons
Avance et laisse-les klaxonner
Viens, la vitesse de mon son frisons… »

Nous ferons donc fi des obstacles et laisseront certain(e)s klaxonner pour friser nous aussi la vitesse de notre son…

logo facebooklogo twitterlogo Grooveshark logo Bandcamplogo SoundCloud