AU JT DE FRANCE 3

NACH DEUTSCHLAND

IMG_8292 - Copie

[Music : Ibrahim Maalouf / Your soul]

Cette semaine c’est quelques jours avant l’heure du départ que notre aventure commence. Les copains des Kassla Datcha assistent impuissants à la mort du fidèle destrier 9 places rouge du Wack Label. C’est donc 3 jours avant le départ que nous nous retrouvons sans véhicule pour rejoindre rien de moins que l’Allemagne…

DSC_0606

Adieu à toi fidèle compagnon de route, tu aura porté nombre de nos folies, de nos espérances de jeunes artistes, et de nos frustrations. Nous aurons vécu de grandes choses ensemble!

IMG_7248

Ainsi, c’est un Sharan corse et un beau master de nos sauveurs du domaine de Causse marines qui accompagneront nos pérégrinations cette semaine Nous prenons quelques forces avant le départ en vue des quelques quatorze heures de route qui nous attendent pour rallier Sarbrucken et le Festival Perspectives.

Pour une fois nous échappons pour quelques kilomètres à l’autoroute, ce qui nous permet d’apprécier enfin nos paysages français et leurs habitants.

IMG_8283

Petite rencontre avec un colonel de l’armée et sa femme autour d’un ballon envoyé dans leur jardin.

IMG_8382Après cette longue étape et déjà six heures de route avalées, nous reprenons notre aventure. Les organismes commencent déjà à fatiguer…

IMG_8432             IMG_8289          IMG_8397

La nuit tombe et les ténèbres menacent déjà alors que nous n’avons pas encore rallier Nancy…

IMG_8460Finalement nous arrivons à bon port à l’hôtel Meran de Saarbrucken sur les coups de 23H. Nous déposons quelques affaires et fonçons sur le site du festival pour jeter une oreille aux délirants 17hippies et pour repérer les lieux pour notre prestation du lendemain.

IMG_8625Nous profitons d’une grosse nuit de sommeil, et flânons quelques heures dans la ville le lendemain matin.

IMG_8560       IMG_8568       IMG_8558

Mais nous n’avons qu’une hâte, rallier le site du festival pour préparer l’exploration du soir qui s’annonce déjà haute en couleur. L’ancienne usine de peinture réaménagée en complexe de salles de concert est une véritable invitation au voyage.

IMG_8609Nous nous laissons bercer par ses dédales de salles et ses couloirs de briques, et nous nous perdons volontiers dans les méandres de la culture artistique allemande. Notre salle de concert, elle, nous aspire immédiatement, un lieu hors du commun… Nous profitons de la douce et enivrante ambiance de l’édifice pour se laisser inspirer, et tirons profit des balances pour préparer un petit titre improvisé pour le soir même. Y a des fois comme ça, où les conditions sont réunies, et ou il ne faut juste pas aller plus loin pour chercher l’inspiration…

1401551971986

 A 22H30 la salle est déjà comble., et nous nous apprêtons à dérouler notre heure et demie de spectacle. On se sent bien, le public aussi, pas la peine d’aller cherche plus loin.

DSC_0598 - CopieIl fait chaud, très chaud, très très chaud… Nous sortons de scène lessivés après 2 rappels. Un set bien propre comme on les aime, avec une belle envie et une belle intention. Ca fait plaisir!

Nous profitons encore quelques heures du lieu et des rencontres faites sur le festival avant de rejoindre notre hôtel, et de se jeter dans la piscine à 4h du matin afin de profiter un peu de ce rare bonheur…

IMG_8641Nous nous levons aux aurores le lendemain matin pour entamer la partie la plus détestable du séjour : le trajet retour! 14H plus tard, nous voilà à Toulouse, sur les rotules évidemment.

IMG_8455

Un immense merci à toute l’organisation, vous avez été supers : Annika, Hilke, Karl et ceux qu’on oublie. On oublie pas la bise à Christian pour nous avoir permis de monter sur le festival et pour cette belle soirée partagée ensemble. Et surtout à vous tous, allemands et français, que nous avons pu croisé sur cette super initiative qu’est le Festival Perspectives.

Quant à nous on se donne rendez vous à Agon Coutainville samedi prochain pour le Festival Acore Parfait et à St Lezin la semaine suivante pour le Festival champ des arts.

Noctambulisme printanier

IMG_7572

[Music : Danny Elfman – Alice in Wonderland OST]

Gros déplacement en perspective ce week-end. Le camion et les aires d’autoroute nous tiendront manifestement compagnie pendant de longues heures. En ligne de mire du vaisseau Azad Lab : Le Molodoi à Strasbourg puis la salle du jeu de mail à Pamiers dans la foulée. Oui oui difficile de faire plus loin…

IMG_7087

Nous croisons nombre de véhicules de police sur les routes, week-end de chassé-croisé de vacances oblige. Un peu avant Macon, Léo gratifie quelques automobilistes en contresens d’un appel de phare, pour les avertir de la présence des hommes en bleu et sauvegarder un peu leurs portefeuilles. Ce qui ne plait manifestement pas à ces derniers car l’un deux nous rattrape à grande vitesse, toutes sirènes dehors, et nous invite gentiment à les suivre hors de l’autoroute.

mms_img365071264

Après un bref examen de notre vaisseau, nous sommes sommés de rejoindre sous escorte la station de pesage la plus proche. Nous jetons un coup d’œil à notre tonne de matériel entassée dans le coffre, ça sent pas bon… Et la sentence tombe : 3,4 tonnes pour 2,8 autorisées. Nous ne pourrons pas repartir, et le fait que nous n’ayons évidemment aucun moyen de décharger 500 kilos de matériel à mi chemin entre Toulouse et Strasbourg ne semble que peu toucher nos amis de la gendarmerie. Le fait que nous soyons un petit groupe qui peinons à boucler nos fins de mois pour vivre de notre passion, encore moins. Il est donc temps de se creuser les méninges pour trouver une solution, perdus sur un parking en plein milieu de la campagne et véhicule immobilisé.

IMG_7266

A cette heure tardive où le soleil décline déjà sur l’horizon, peu de portes de sorties s’ouvrent à nous, à part le loueur de voiture du coin. 300 € pour faire Macon-Starsbourg en Fiat Panda, ça fait mal…

Nos zelés copains de la gendarmerie, eux, ne semblent pas inquiets à l’idée de mettre nos comptes dans le rouge quand nous signons, en plus de cela, la gentille amende à 90 € pour surcharge du véhicule. Quand on sait que c’est l’association Abribus, à l’organisation de la soirée ce soir là, et travaillant à l’année sur des distributions de repas et des solutions d’urgence pour les sans-abris, qui s’acquittera de la facture pour éviter de nous mettre déficitaire sur le déplacement, ça fait encore plus mal. Autant de repas qui s’envolent pour les plus démunis de Strasbourg, pas sûr que le pseudo jeu de la sécurité routière à tout crin en vaille la chandelle dans notre construction collective d’un monde meilleur avec les autorités. Et soyons honnêtes, si on prend un travers sur l’autoroute, chargé à 2,8t on finit tout autant en steaks hachés qu’à 3,5…

IMG_7254

Alors que le soleil se couche nous reprenons la route, heureux d’avoir loué une si belle fiat panda qui accompagnera notre camion jusqu’à Strasbourg.

mms_img154029157

Arrivés à 23H sur place, nous sommes sur les rotules après un trajet de plus de 15H… Heureusement, nous avons monté nos victuailles pour affronter le grand nord, et nous avalons un repas bien mérité.

IMG_7318Grosse nuit de sommeil chez notre hôte Julien, et nous mettons le cap le lendemain matin sur le Molodoï, salle associative et militante mythique de Strasbourg.

IMG_7356

IMG_7379

Les balances expédiées, nous prenons quelques heures de répit pour flâner dans Strasbourg, une bien magnifique ville.

IMG_7455

IMG_7394

Au détour d’un  canal du quartier de la petite France, la cathédrale Notre-dame pointe le bout de son clocher. Si imposante et pourtant si minutieusement ornée, ce monstre de briques fut pendant plus de 200 ans l’édifice le plus haut du monde!

IMG_7472

Polis que nous sommes, nous nous sentons ensuite obligés de sacrifier à la tradition locale. Bières et tartes flambées.

IMG_7497

Nous laissons les canaux bucoliques et les briques grises derrière nous, afin de préparer les organismes pour la soirée et la longue route qui nous attends de nuit pour rallier le sud de la France.

IMG_7540

Les premières notes du spectacle retentissent dans le Molodoï, et c’est parti pour près d’1H30 de vol à travers l’univers du laboratoire. L’ambiance est électrique, il fait chaud. Très chaud.

DSC_0490

Clément, au saxophone, nous confie à la sortie de scène être heureux de ne pas remonter pour un second rappel car il était au bord du malaise tant la chaleur sur le plateau était étouffante. Merci à vous Strasbourg vous avez été monstrueux!

Une douche et un chargement express plus tard nous voici déjà dans le camion, cap vers Pamiers dans l’ariège. 13h de route de nuit en perspective… Les phares des automobilistes dansent avec les réflexions des lignes blanches, une introspection grandeur nature à grande vitesse au dessus de l’asphalte…

IMG_7552

Au petit matin, le soleil pointe timidement le bout de son nez pour venir réchauffer nos organismes déjà bien entamés par les kilomètres avalés dans la nuit.

IMG_7588

A 11H, nous touchons au but, plus que quelques heures avant l’arrivée, alors que le soleil a dores et déjà fait place un ciel gris peu rassurant, il faut tenir bon!

IMG_7303

Enfin nous voici arrivés à la salle du jeu de mail à Pamiers pour le Festival Printemps des Musique actuelles en compagnie des copains de la Wec Family. On enchaine les balances dans la foulée, et prenons quelques heures de repos bien mérité. Pendant ce temps, une très jolie découverte, Zoé sur le pavé entame les hostilités sur la scène.

L’heure tourne, et nous nous préparons pour puiser dans nos fors intérieurs afin d’y trouver de quoi galvaniser les troupes.

IMG_7617

Finalement, avec quelques difficultés techniques, la sauce prend et nous arrivons à donner encore un peu d’énergie sur scène, ça fait plaisir! Une fois de plus un gros public au rendez-vous dans l’Ariège!

DSC_0494

Nous rentrerons ensuite au cœur de la nuit et sous une pluie battante pour profiter d’un dimanche de repos bien mérité avant de repartir en studio de répète lundi.

Un grand merci à tous pour ce week-end avec encore 2000 kilomètres avalés et plein de belles rencontres. Un immense merci à Julien pour l’invitation et l’hébergement sur Strasbourg, à Georgette pour les fameuses lasagnes, à toute l’équipe du Molodoï, et à Stéphane pour l’organisation. Une pensée toute spéciale à l’association Abribus, qui lutte au quotidien pour aider les sans-abris, la cause est essentielle, vitale même, et nous sommes fiers d’avoir pu apporter notre pierre à l’édifice. On n’oublie pas toute l’équipe de l’asso Faut que ça pousse sur Pamiers, Olivier, Julien, et ceux qu’on oublie, à tous les groupes rencontrés au détour des plateaux et avec qui on a passé de grand moments!

Pour la suite on se retrouve le week-end prochain, comme tous les week-ends d’ailleurs, sur les routes de France. Au programme cette semaine : le Festival Un sourire de printemps à Rimont (09), puis le lendemain sur le Festival Tou’s Melange à Saint-Clar (32).

Live au capitole et nouveau titre : Sixteen

AZAD LAB CAPITOLE RECADRE

Et hop, un petit souvenir de cette immense expédition l’an dernier place du capitole à Toulouse pour la fête de la la musique.

Une pensée pour tous nos anciens collègues, c’était énorme! C’est donc l’occasion d’en profiter pour re-remercier toute l’équipe du Décroche le son, la mairie de TOULOUSE, Joël SAURIN, L’association APOIRC, Alex NAIROT, Michel MATHE…

Et on se quitte avec « Sixteen » la bande originale de notre dernier teaser, et la dernière production de notre nouvelle formation. Les marmites bouillonnent, bientôt une date pour la sortie des premiers titres!

Vous êtes des animaux

DSC_3420

Les premiers rayons de soleil frappent tendrement les visages de la meute Azad Lab alors que nous faisons route vers Lyon ce jeudi 03 mars.

IMG_6818Trois jours pour explorer la France en long, en large et en travers : Toulouse-Lyon-Paris-Nantes-Toulouse. Trois jours pour les premières expérimentations du nouveau spectacle, trois jours pour lâcher les fauves, en cage depuis plus deux mois à cause du travail abattu pour mettre sur pied la nouvelle formation.

IMG_6803

Nous rencontrons un autre groupe d’étranges créatures sur notre chemin : le clan des chats abandonnés de l’aire d’autoroute Narbonne-Vinassan. La bonté humaine nous surprendra toujours…

IMG_6726

En fin de compte, ils sont peut être mieux là, dans un beau nuage de gaz carbonique. Et en parlant de gaz carbonique, c’est un magnifique nuage jaunâtre de pollution qui nous accueille, à allure réduite, à l’orée de la ville des lumières. Mais rien ne saurait éteindre la flamme qui nous anime cet après-midi là.

IMG_6744

A notre arrivée sur le site, l’immense chapiteau du Karnaval humanitaire trône déjà au beau milieu du campus de la Doua. Ca sent bon.

DSC_3418

Nous expédions les balances et nous nous laissons envelopper par la nuit alors que la faune locale emplit déjà les lieux.

 IMG_6783

IMG_6797

Plus qu’une idée en tête désormais : se jeter dans la fosse aux lions pour affronter notre destin et faire rugir les formules du laboratoire. Dès les premiers morceaux, le troupeau lyonnais fait parler la poudre et le chapiteau s’enflamme.

Nous envoyons un bon gros set, dégoulinant d’énergie, de sueur, d’envie et d’imperfections techniques. Un public très réactif et réceptif, très gros moment de plaisir partagé, ca fait chaud au cœur. Et les copains des Dirty Honkers qui clôtureront la soirée feront également chaud au cœur, et ne nous laisseront pas d’autre choix que de partager une nouvelle fois deux morceaux sur scène avec eux.

Les gardiens de la réserve ce soir là nous mènent ensuite dans notre terrier pour une courte nuit… Encore des animaux dans le jardin. Mais heureusement pour notre courte nuit, ceux là ont l’air nettement moins excités que ceux du chapiteau…

DSC_3425

Le soleil se lève à nouveau et nous voilà déjà repartis sur les routes après avoir transmis une bise à toute l’équipe de cette superbe initiative qu’est le Karnaval Humanitaire.

IMG_6839

Près d’une heure et demie pour traverser Paris la tentaculaire, et nous voilà arrivés sur le site du Festival Bonne Machine, chez les bateliers de Conflans St Honorine.

IMG_6841

Là encore, un énorme chapiteau trône au beau milieu des jardins de la MJC à notre arrivée.

IMG_6870Nous rejoignons nos aquariums à l’hôtel après une grosse journée de camion et hibernons quelques heures avant de affronter une nouvelle fois le cheptel Parisien.
DSC_3427L’heure de monter sur scène arrive à grand pas. Nous envoyons encore un set bien propre, ça fait du bien. On retiendra l’animal Jean-Mi à la régie retour, plein de… ressources liquides.

DSC_3428

164653_10152306630419438_1117276550_n

Une belle nuit à l’hôtel, enfin, et nous reprenons la route pour l’ultime étape de ce gros week-end : Nantes. Petite halte en chemin pour libérer nos instincts primaires.

IMG_6735

A notre arrivée sur le campus de l’école vétérinaire de Nantes, trône…

DSC_3439

vous l’aurez deviné, un immense chapiteau! Toute l’école est redécorée aux couleurs des films de Tim Burton, et à 21H, la totalité des 2800 participants se sont déjà transformés en animaux. Et les vétérinaires les connaissent bien…

DSC_3430Le spectacle est torride et les fauves ont quitté leurs cages. Gros gros plaisir sur scène ce soir là, les murs du chapiteau ont suinté!

Nous regagnons notre clapier formule 1 dans la nuit, apparemment pas encore nyctalopes…

IMG_0522

Nous rentrons le lendemain sous un soleil de plomb afin de prendre un peu de repos avant de repartir au studio pour les prochaines semaines…

Un grand merci à vous tous venus partager l’exploration un peu partout en France, vous étiez vraiment des animaux, nous aussi et on aime ça! Une pensée spéciale à Corentin pour l’invitation, Anouk pour l’accueil et Léo et Caro pour l’hébergement à Lyon. Une bise à Jean-Mi aux retours, Marco à la régie, François pour l’invitation, et toute l’équipe technique sur notre presta parisienne. Et enfin la bise à tous les copains Nantais, Violaine pour l’invitation et Anaïs pour l’accueil artiste.

Très très grosses sensations ce week-end! La machine est définitivement relancée et va falloir se lever de bonne heure pour l’arrêter…

1554478_10152306636584438_240165599_n

On se donne rendez-vous sur une de nos 20 dates de la tournée de printemps pour écrire ensemble la suite de l’histoire…

La pression monte

IMG_5972

Samedi 29 mars, 06H30, nous terminons enfin d’empiler la dernière caisse de matériel dans le Tetris de notre camion de tournée. Vous savez la grande barre qu’on attend pendant des plombes pour espérer faire 4 lignes d’un coup.

TetrisClear4

La première date de notre nouvelle formation pointe le bout de son nez. Un bon gros tremplin national à Corsept un peu au dessus de Nantes, histoire d’attaquer directement les hostilités. Clairement, nous n’aurons pas de round d’échauffement, et il va falloir se lancer dans l’arène.

Au moment du départ, nous nous attendons à retrouver nos camarades déjà bien stressés et fatigués par un mois de refonte intensive du spectacle. Mais en réalité, nous trouvons des mines réjouies par cette nouvelle perspective, à qui il tarde déjà d’être sur scène avant même de monter dans le camion.

Azimuth Nord/Nord-Ouest donc, pour rejoindre au plus vite la région Nantaise.

photo5

A notre arrivée toute l’équipe du tremplin Couvre-Feu s’affaire déjà pour nous promettre une belle soirée. Après les balances, nous finalisons nos derniers exports sons et vidéos pour le spectacle. La pression monte alors que la brume embrasse la petite ville de Corsept.

photo4

Les Nantais de Bad Newz Company ouvrent le bal, puis c’est à notre tour de faire parler la poudre. On expédie notre changement de plateau, alors que Léo, aux machines, s’enlise dans un mauvais branchement de sa carte son. La pression monte et les minutes filent, mais c’est juste avant l’horaire de départ que tout rentre dans l’ordre grâce à notre désormais célèbre SuperMax au son.

On fonce sans crier gare, et nous envoyons une première partie de set vraiment impeccable. Un petit accroc sur le départ de Sélénites, et quelques minutes plus tard les 45 minutes de spectacle sont déjà terminées. Il est difficile d’expliquer la teneur de ce concert, car nous avons encore du mal à nous en rappeler tant ce moment nous est apparu hors du temps. Toujours est il que nous sortons lessivés de scène, après  avoir donné toute notre énergie, notre concentration et notre envie.

DSC_3403

A présent, peu importe l’issue du tremplin, nous sommes déjà très fiers d’avoir réussi une telle entreprise en un mois. Quand nous regardons ce que nous avons envoyé, cette satisfaction suffit déjà à nous rendre heureux. Ca faisait longtemps…

Cependant, ça ne nous empêche évidemment pas de prendre une grosse pression aux moments de l’annonce des résultats.

DSC_3410

Et le couperet tombe finalement : Azad Lab vainqueur du tremplin. Nous nous retrouverons donc le 23 aout sur le gros Festival Couvre-Feu! Un grand merci à vous tous pour cette belle soirée! Le travail acharné a payé, et ça fait plaisir!

Maintenant on se donne rendez vous pour le gros spectacle sur les routes, et on commence ce jeudi à Lyon pour le Karnaval Humanitaire.

karnaval

Puis on enchaine vendredi avec le festival Bonne Machine à Conflans (78) :

bonne machine

Et enfin on clôturera cet énorme week-end à Nantes pour la Nuit Véto :

nuit veto

La lueur de la lanterne

IMG_5939

 [Music : Nils Frahm / Says]

Il fait froid. Numéro 16, haute figure du projet Azad Lab, avance seul, perdu dans l’immensité blanche d’un monde glacial et dépeuplé où l’âme vogue sans peine loin des affres de la réalité.

IMG_5010Voilà déjà plusieurs mois que nous n’avons pas donné signe de vie. Les embûches ont été nombreuses, et n’ont pas surgit de là où nous les attendions…

IMG_6014

C’est ainsi avec un brin de nostalgie, mais il faut aussi l’avouer avec un grand soulagement, que nous amorçons un nouveau départ. Une pensée pour Thomas aux claviers et Agathe au chant partis voguer vers d’autres horizons. De très grands moments vécus ensemble sur les routes et de belles créations partagées, bon vent à vous deux les amis!

946955_641318349215136_1179350119_n

Face à l’évidence, le choix ne semble pas se poser. Malgré les coups durs, l’envie de continuer est de loin la plus forte. Cette imperceptible conviction que la possibilité d’enfin travailler dans une vraie ambiance de travail honnête et fraternelle s’offre à nous. L’envie de porter plus loin notre incroyable aventure collective est intacte, même si nos forces physiques et morales ont été mises à rude épreuve.

azad lab numero 16 errance 3

C’est prêt de Paris que les connexions cosmiques s’établissent. Les flux semblent s’activer à nouveau. Et c’est à notre retour sur Toulouse que notre quête de sens nous fera croiser la route de Léo, claviériste aguerri en mal de sensations fortes. L’illuminé s’accroche fermement à la coque du navire malmenés par les flots, et parvient sans mal à se hisser sur le pont pour prendre les commandes rythmiques et mélodiques de l’engin.
leo indiv

Les atomes n’en finissent plus de s’exciter, et les connexions moléculaires vont bon train. Et c’est tout droit sorti d’une éprouvette de Music’halle que surgit Clémence, sans crier gare, pour faire résonner sa voix suave et enivrante tout contre les murs du laboratoire.

IMG_6259

Naturellement, la musique, l’art et la création tissent du lien. Et sans même qu’on y fasse attention l’aventure continue d’elle même pour surement vivre ses plus beaux instants.

PhotoAzad3

Un mois. Un petit mois. C’est ce qu’il nous reste pour faire surgir une heure de spectacle de terre. Le boulot acharné commence en studio, il est temps de se couper du monde pour faire bouillir les marmites du laboratoire. A notre plus grand bonheur, l’arrivée de ces deux musiciens chevronnés change radicalement l’ambiance de travail. Nos démons sont bel et bien derrière nous désormais…IMG_5962Mais dans l’obscurité, les hommes de l’ombre du projet Azad Lab n’ont pas chaumés. Et c’est pour mieux renouer avec le monde extérieur que nous vous avons concocté une très belle tournée de printemps pour écrire ensemble la suite de l’histoire :

LYON – NANTES – STRASBOURG – BORDEAUX – MARSEILLE – TOULOUSE – ILE DE FRANCE – SAVOIE – LOIRE ATLANTIQUE – DEUX SÈVRES – GARD – MANCHE – MAINE ET LOIRE – COTES D’ARMOR – INDRE ET LOIRE – ARIÈGE – GERS.

Rendez-vous dans l’onglet LIVE pour plus de détails sur la tournée.

On reprend l’exploration et on fait pas semblant! Un IMMENSE MERCI à tous ceux qui n’ont ont soutenu pendant ces difficiles moment, à tous ceux qui ont cru en nous et qui ont su nous pousser à continuer le travail acharné. La liste serait beaucoup trop longue, mais vous vous reconnaitrez tous.

On inaugure les hostilités ce samedi à CORSPET pour la baptême du feu de notre nouvelle formule. La pression monte…

Tremplin-web-300x436

Rendez-vous à la case départ

IMG_3254 - Copie

Music : [Ibrahim Maalouf / Will soon be a woman]

Le ciel s’assombrit en ce frais matin de janvier et Le Laboratoire se tapit dans la pénombre pour fomenter la suite des expériences. La pluie commence à tomber sur Toulouse, et à travers la vitre nous regardons les grosses gouttes d’eau s’écraser lourdement sur le sol. Comme si nos anciens démons venaient encore descendre des cieux pour nous narguer à l’aube du déséquilibrage des univers…

Le début de notre première aventure de 2014 commence à la case départ : Toulouse.       IMG_3280

5  Le premier lancer de dès nous mène directement à la gare la plus proche : la salle Art’cade où nous avions déjà expérimenté nos tests l’an dernier. Nous retrouvons avec bonheur ce petit bout de tranquillité au fin fond des Pyrénées ariégeoises pour une semaine de résidence, loin des affres du monde urbain, et un peu plus près de nos fors intérieurs.

IMG_3270

9 : Dès le second jet le paradoxe nous rejoint, Rue de Paradis. On achète sans réfléchir. En ces temps troubles pour le collectif, un peu d’espoir ne fait jamais de mal. Et alors même que l’indécision nous cerne, la volonté de créer ensemble quelque chose d’autre, de nouveau se fait plus présente. Blottis au fond de notre gîte, nous prenons le temps de laisser voyager nos esprits avant de prendre la prochaine inspiration, dans ce qui sera, comme hors du temps, notre petit bout de paradis à nous.

IMG_3267

6: Parc gratuit! Et non nous prenons tout l’argent au milieu du plateau… Car cette règle est un mythe, toutes les taxes payées par les joueurs vont directement à la banque. Tout va toujours à la banque… Cette case nous permettra donc uniquement de nous reposer, à la moitié du plateau mais aussi de la semaine de résidence, pour prendre un peu de recul sur la partie. L’occasion rêvée de s’enfiler 4 camemberts braisés à la ventrèche à 1h du matin.

2014-01-15 01.20.29

6' : Faubourg Saint Honoré. Et celui qui nous honore de sa présence en ce 3ème jour de résidence sera Mathieu de Jerkov musiques pour une journée de coaching scénique intensive.

2014-01-16 16.52.27

10 : Case chance! Alors que l’aventure tire sur sa fin, Léa, notre dompteuse de lumière, nous rejoint accompagnée de deux étranges aventuriers… Votre immeuble et votre prêt vous rapporte, touchez 15.000.

IMG_33743: Pour résoudre l’affaire il faudra suivre les chaussures…Nous laisserons dans l’ombre la fin de cette partie et le dernier jour de résidence, pour mieux faire ressurgir la lanterne du noir quand le moment sera venu…

logo azad lab BLANCUn grand Merci à Manu, Michael et Pierre pour l’accueil à Art-cade une nouvelle fois, rendez vous en octobre pour une soirée Ariège Calling avec plein d’invités sur scène! Et évidemment merci à Mathieu pour ses précieux conseils. Après une dizaine de partie de monopoly en une semaine nous rentrons nous reposer, épuisés par tant de travail…

Pour la suite, on va essayer d’éviter la case impôt sur le revenu au prochain tour, et on se retrouve début février pour terminer une autre de nos aventures

2013 : Putain ça valait le coup les gars!

aZAD lAB AERODROME

Deux ans que notre petit laboratoire explore les routes de France, et nous disons déjà au revoir à l’espace temps 2013. Pour nous est venue l’heure de prendre un peu de repos et de recul, pour ce qui sera seulement notre seconde et dernière semaine de vacances de l’année.IMG_3632

Nous laissons derrière nous une grosse année de boulot musical, rythmée par une belle flopée de dates dans toute la France. 2013 a été parfois houleuse, beaucoup de doutes et d’incertitudes, le navire Azad Lab a du faire face à de nombreuses avaries, qui résonnent encore comme de gros coups durs dans le cœur de tout l’équipage. Nos organismes et nos nerfs en ont pris pour leur grade, mais putain les gars ça valait le coup! Cette année aura véritablement était riche en création, en émotions, en partage et en rencontres.

Premier gros évènement marquant en février avec la première place au tremplin Rock’n Solex, grosse sensation pour le premier gros export de l’année.

bandeau RNS

En mars c’est la sortie de notre second EP Ebullition qui vient jalonner le tableau des grosses nouvelles. 3 mois de boulot intensif pour produire la seconde mouture des expérimentations sonores du laboratoire.

1440 azadlab pochette

Dans le courant du mois, grosse résidence de création scène à qui aura mené au spectacle que nous expérimentons sur les routes aujourd’hui. Un très bon souvenir de création.

IMG_8698

Puis en juin c’est bien évidemment la bonne dizaine de millier d’enragés de la place du capitole qui nous aura fait vibrer.

azad lab capitole 7

Dans le genre gros évènement marquant nous ne pourrons pas non plus passer à coté de la refonte du collectif de 11 à 9 membres en octobre. Une grosse pensée en cette fin d’année pour l’ami Baba et l’ami Antonin, pour tous ces énormes souvenirs partagés.

Azad-Lab-Bikini-6-1024x682

Enfin, dernier souvenir en boite, un bon mois de préparatifs entre les dates pour l’organisation et le nouveau live à La Dynamo pour la soirée D’ici et d’ailleurs #2.

IMG_3124 - Copie

Évidemment nous tenons à remercier du fin fond du cœur presque toutes les équipes qui nous ont accueillies au sein de leurs événements ou structures. De très très belle rencontres, de gros moments de déconnades, et de grands moments de plaisir partagés avec vous tous. Et évidemment nous n’oublions pas toute notre gratitude et notre respect pour tout le soutien du public. Un immensément infini merci pour tout le bonheur que vous nous avez apporté :

BOURG EN BRESSE – RENNES – PAVIE – TOULOUSE – MARSEILLE – ALBI – SAINT-CROIX VOLVESTRE – RODEZ – MONTPELLIER – LE PUY EN VELAY – PIED DE BORNE- BELFORT – NIORT – GAILLAC – VIC FEZENSAC – LACROUZETTE – OUST – PLAISANCE – MURET – VAOUR – ST GERMAIN DE CALBERTE – FLORAC – LA MALENE – STE CROIX VALLEE FRANCAISE – VARAIRE – PRAYSSAC – BEGARD – MONTGAILLARD – LILLE – BOURGES – ROQUETTES – LUC LA PRIMAUBE – ISSOIRE – ST JACUT LES PINS – PARIS – TARBES – MILLAU

cartetournée

Bref, plein de très bons souvenirs qui ne nous quitterons plus… Mais nous sentons déjà l’univers gronder, les dimensions s’affolent, notre création réclame son dûe. La route est encore longue et semée d’embuches, et comme un coureur sur les débuts de sa course de fond, nous avons le souffle court, mais nous sentons déjà la chaleur du second souffle arriver… 2014 s’annonce déjà comme une nouvelle lumière au bout du tunnel, même si la tempête s’approche, le laboratoire va probablement se faire retourner pour amorcer sa prochaine évolution… Affaire à suivre… N’est ce pas N°16 ?

EXPEDITION DIDA #2

IMG_3124 - Copie

Ça y est, on a remis le couvert pour cette seconde édition du projet D’ici et d’ailleurs !
ici-et-d'ailleurs

Il est de coutume pour nous, comme chaque année, d’explorer l’autre coté du rideau, de passer derrière la scène, et d’assurer l’organisation d’un joyeux terrain d’expérience live. Surement pour essayer de mieux saisir les réalités de l’organisation d’évènements de spectacle vivant. Mais surtout pour aider à la diffusion de tout ce terreau d’artiste prolifiques et ensorcelants, qui naviguent encore en eaux troubles au gré des flots des circuits traditionnels de production. Notre petit coup de main pour tout ceux qu’on ne nous a pas donné!

IMG_2926

IMG_2930

Les groupes de la soirée arrivent paisiblement dans l’après-midi. Nous retrouvons avec joie des visages déjà croisés sur la route, et bavardons de bon cœur, au chaud, dans l’antre toulousaine qui les accueillera ce soir : La Dynamo, redécorée pour l’occasion.

IMG_2932

IMG_2925Seconde année, seconde mouture : ce sont les Bordelais d’O’Styl qui ouvrent le bal. La précise section basse/batterie calibre le groupe alors que la guitare funk/jazzy virevolte pour appuyer au micro celui qui transforme le ver en parole.

IMG_2976Puis c’est au tour des collègues Albigeois de The Florentines de monter sur scène. Les 4 dandys font rugir leur sauce electro/pop/punk, les riffs sont lancinants et psychédéliques, tiens, peut être que ça donnera des idées à certains… Le spectacle est musclé, ça sonne brut, et ça donne de son corps sur scène, tout ce qu’on aime!

IMG_2985

IMG_3044Notre tour vient bien assez vite. Un changement de plateau bien long, un bug de v-jing, un gros virage qui s’annonce pour l’avenir, et il n’en faut pas plus pour que le doute nous suive tout au long de la soirée. Il ne nous reste qu’à foncer dans le set, avec toute l’énergie et l’envie qu’on peut puiser malgré ces temps difficiles…

IMG_3052

Heureusement , les toulousains répondent toujours présents, et nous sommes obligés de faire feu de tout bois devant tous nos assoiffés préférés! Ca sent la sueur à La Dynamo! Merci une fois de plus du soutien, en ce moment c’est vraiment les rencontres avec le public qui nous maintiennent à flots!

IMG_3101
Il est déjà l’heure d’annoncer le dernier groupe de  la soirée alors que la petite bombe cachée dans les loges se prépare : Tetra Hydro K . Les 3 sorciers font rapidement rugir le cuivre et l’acier de leur dub enivrant. Et La Dynamo, toujours pleine à craquer, s’envole en compagnie des scientifiques. Encore une fois gros coup de cœur pour nous, un immense plaisir de partager les expérimentations venues du nord.
IMG_3133 4H, nous finissons de charger les derniers sacs poubelle, et il est temps de prendre un peu de repos. Encore un complet pour cette année. La soirée fut rude, mais nous sommes ravis du partage de plateau, une belle cohérence dans la diversité des styles. Encore une preuve que les barrières entre les genres sont plus que poreuses…

Grand merci à tous les potos venus prêter main forte à l’orga : Maxime, Marion, Clément, Nassima, Baptiste. Merci à Christophe pour l’accueil technique, et à Yannick et Ali à La Dynamo pour avoir une nouvelle fois héberger l’expérience grandeur nature. Nos opérateurs de la soirée. Ici ou ailleurs? Il n’y a qu’un pas pour changer de dimension.

IMG_2942On espère que vous aurez aussi tous pris du plaisir à découvrir nos camarades rencontrés sur la route. Merci encore de prolonger l’aventure, ce sont vos soutiens qui nous font avancer, pour ne jamais cesser d’explorer…

logo facebooklogo twitterlogo Grooveshark logo Bandcamplogo SoundCloud