La capitale s’en mêle

IMG_1017

La ville rose s’éveille à peine en ce doux matin de mai alors que Romaric fend la brume urbaine, un sax ténor sur ses épaules et un soprano en bandoulière.

IMG_0975

Au loin, se dessine déjà la silhouette du solide Maxou, négligemment appuyé contre la lourde porte en fer du local de stockage. Les deux amis s’échangent une bise pleine d’amour. Derrière eux, un moteur rugit. Léo au volant du camion de tournée glisse sur l’asphalte froid de ce début de matinée.IMG_0974Flo, arrivant dans la foulée, insère une clef dans la serrure du rideau de fer qui entame alors sa lente ascension. Il soulève ensuite la grosse trappe de bois, habilement dissimulée au sol par notre ange gardien, Benoit.

Quelques minutes plus tard le camion est chargé, et les quatre explorateurs attrapent leur compère Robin au vol juste avant l’heure du départ. Ce dernier décide alors d’attacher le soleil au camion avec une très très grande corde, afin de le ramener avec nous pour ce week-end de tournée. Merveilleuse idée!

IMG_0962Nous arrivons sur les coup de 16H sur le périphérique francilien, accueillis comme il se doit par la spécialité locale : les bouchons. Ceux là sont bel et bien parisiens ; et non lyonnais malheureusement.

IMG_0978Aux détours d’une ruelle, alors que la Bellevilloise ne pointe plus qu’à quelques minutes selon notre GPS, un bonhomme familier marche à vive allure sur le trottoir d’en face. C’est notre bon vieux Clovis, qui se hâte de ne pas rater l’heure du rendez vous. Nous le rejoignons devant l’entrée de la Bellevilloise où nous attendent déjà nos deux douces aventurières Laurene et Léa. L’équipe est au complet!

20150522_161526Il est temps de préparer le spectacle du soir dans cette superbe salle pour notre première Parisienne. La pression monte… The squirrel effect ouvre le bal pour un before aérien à 19H30. La salle se remplit petit à petit, bien vite à notre goût malgré le fait que cela soit notre premier évènement sur Paris intra muros. La diaspora de province installée à Paris aura manifestement fait tourner les vibrations du laboratoire sur la capitale!

IMG_0987La salle est à présent quasiment comble et il est l’heure de lancer les hostilités :

Paris est très chaud ce soir et ça fait plaisir!

On retrouve plein de têtes connues après le concert, ça fait très plaisir! Quelques minutes pour tailler le bout de gras, avaler un repas sur le pouce, débarrasser le plateau, charger le camion, et il est déjà l’heure de filer au lit pour profiter des quelques heures de repos avant de repartir en expédition.

IMG_0991Notre camion se faufile discrètement dans les rue de Paris, et nous échouons à Saint-Denis, chez le bienveillant Colin, qui nous abritera, nous et notre véhicule, pour la nuit derrière de lourdes portes en fer!

Adieu la capitale et ses bouchons, direction la Vendée et le Festival Les arts s’en mêlent en ce frais samedi matin!

20150522_155127

A notre arrivée, aux Landes Genusson, le Boulevard des airs est déjà en pleine balance, et le site verdoyant nous tend allégrement ses bras.

IMG_1016

Ni ne ni deux, quelques minutes plus tard c’est à notre tour de prendre nos marques sur cette superbe scène et d’enchaîner les balances.

IMG_1013

20H, et il est déjà l’heure de monter sur scène pour faire rugir les basses de l’introduction. Les conditions techniques sont idéales et nous prenons un vrai gros plaisir à dérouler le spectacle en compagnie du public vendéen.

AZAD LAB LIVE ART SEN MELENT

Boulevard des airs et Biga Ranx enchainerons ensuite sur la scène. Mention spéciale aux copains Toulousains de la fanfare Houba venus assurer les inter-plateaux!

Encore une fois, à peine quelques minutes pour tailler le bout de gras, avaler un repas sur le pouce, débarrasser le plateau, charger le camion et… enchainer quelques parties endiablées de baby foot on l’avoue.

IMG_0999

Une bonne nuit de sommeil, et c’est déjà la fin de ce gros week-end, on en redemande! On se donne déjà rendez vous ce jeudi 28 à La dynamo (Toulouse) pour les derniers jours de cette superbe salle : https://www.facebook.com/events/1426886430952760

Un grand merci à Gabriel pour l’invitation à La Bellevilloise, à Benoit et Thomas pour l’accueil technique. Gros bisou à Colin pour l’hébergement sur Paris et à toute l’équipe technique des arts s’en mêlent!

TOUS A LA DYNAMO JEUDI !

Les contes du laboratoire : L’Appel au bois Normand

20150503_092519

[Music : Danny Elfman / Drink me OST Alice in wonderland]

Il était une fois une troupe d’explorateurs en soif d’aventures. Voilà déjà plusieurs mois que les huit compagnons affûtent leurs outils dans leur atelier clandestin, mais il est aujourd’hui enfin temps pour eux de repartir en voyage et de continuer à écrire l’histoire… Cap sur le Festival l’Appel au bois Normand.

Au cœur d’une froide nuit de printemps, Le rongeur se réveille en sursaut. Tel un lapin blanc, il est en retard. Il se lève d’un bond, sort de son terrier, et fonce de branche en branche jusqu’au repaire de son ami Walton le pilote d’avion déchu, qui l’attend sagement au détour d’une ruelle sombre. Les deux compères filent bon train vers l’atelier clandestin. Surprise, ils croisent sur le chemin la célèbre Clara Bingo, grande prêtresse de la lumière, qui décide de les rejoindre dans leur aventure du jour. A leur arrivée à l’atelier, Le chapelier fou est déjà là avec son splendide vaisseau volant. Les trois amis s’arrêtent un instant pour contempler l’engin, quelle splendide mécanique!

1440 azadlab pochette

Il est temps de charger le matériel d’expédition, alors qu’au loin les premiers rayons de soleil filtrent déjà à travers les lumières de l’atelier. TOC TOC TOC, on frappe à la porte. Clara Bingo fait tourner le verrou… Romic le charmeur de serpent vient d’arriver pour se joindre à l’aventure, accompagné de son ami le Renard Hollandais!

Une fois les boussoles et autres lanternes chargées, il est temps de mettre en route le vaisseau volant. C’est à ce moment que surgit soudainement Supermax et sa grande cape verte. Il est prêt pour l’aventure lui aussi!

IMG_4570

Le vaisseau file à bonne allure dans les plaines inondées par les intempéries de la semaine.

20150502_104601

La radio CB du navire crépite : les nouvelles de l’est ne sont pas bonnes. Le vent a tourné, et d’épaisses fumées s’élèvent au loin.

IMG_4500

Une dernière aventurière a été attaquée par un clan rival sur la route : la dangereuse fraternité de la SNCF ! Alors qu’elle faisait route pour rejoindre le vaisseau, elle est tombée sous les terribles armes de cet ignoble clan assoiffé de tickets : les retards! L’heure tournant déjà, les explorateurs prennent alors la décision de continuer leur chemin et de rediriger l’exploratrice perdue vers une bourgade proche du lieu d’atterrissage.

Arrivés en pays Normand, la pluie tombe toujours. Il faut quelques accélérations subtiles de Romic le charmeur de serpent pour arriver à franchir les torrents de boue qui barrent la route du vaisseau. Mais au loin se dressent déjà les cimes des chapiteaux de leur objectif : le festival L’Appel au Bois Normand. Débats, ateliers, concerts, conférences, théâtres, ballades contées, disco soupe, le village qu’ils entrevoient  au loin à l’air de fourmiller de belles initiatives!

IMG_4560

Ce petit village, créé de toute pièces par une poignée d’irréductibles désireux de fédérer leurs énergies militantes, artistiques et festives. Et cette poignée d’irréductibles résiste! A quoi? Ils résistent à l’envahisseur grâce à leur secret bien gardé : ils ne boivent pas de potion magique! Ce breuvage étrange qui fait tourner plus d’une tête et qu’on appelle alcool dans le bas-pays est formellement prohibé sur le site de l’évènement. Est il donc possible de festoyer de 14H à 04H du matin sous la pluie et sans une goutte de potion magique? Voilà une réponse qu’attend de trouver notre tribu de sept explorateurs.

20150502_184213

Sept explorateurs? Oui toujours sept, et les balances terminées il est à présent temps de venir au secours de l’exploratrice perdue. Ni une ni deux, Le chapelier fou saute dans le vaisseau et fait rugir les moteurs…

IMG_4492

Quelques grands instants plus tard, le navire est de retour et c’est La sirène de la Garonne qui fait son apparition! Celle qui n’a de cesse de descendre et remonter la Garonne entre Toulouse et Bordeaux est enfin arrivée à destination. Les aventuriers sont heureux d’être enfin au complet malgré toutes ces péripéties et fêtent joyeusement leurs retrouvailles autour d’un bon verre… d’eau!

DING, DING, DING…

La grande horloge sonne onze coups, il va bientôt être l’heure de mettre en marche le laboratoire. C’est déjà un bon demi-millier de festivaliers qui se masse devant la scène. Le chapelier fou et le pilote montent sur scène faisant rugir les basses d’un bon gros dub pour commencer à réchauffer l’ambiance. Puis la suite de la troupe les rejoignent bien vite et la fosse s’embrase bien vite.

IMG_4547

La potion magique ne serait donc t-elle qu’un placebo? Des gens peuvent vraiment danser, chanter, hurler et sauter sans ce breuvage? Incroyable!

Le concert set termine à près d’une heure du matin dans un magnifique bouillon collectif. Très bonnes sensations sur scène pour ce retour sur la route des explorations. Ça fait bien plaisir.

La troupe ne tardera pas à rejoindre une petite maison perdue dans la bois, pour y faire un grand feu et passer la nuit bien au chaud, après toutes ces épreuves.

IMG_0961

Quelques heures de sommeil à peine et il est déjà temps de mettre le cap dans le sens inverse, alors le soleil se lève à peine à l’horizon. Il va falloir ne pas trainer, c’est qu’il y a un paquet d’explorateurs sur les routes en ce dimanche de retour de vacances…

IMG_4510

Tout le monde rentra donc sain et sauf. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de nouveaux titres…

————————–

Un grand merci à toute l’équipe du Festival l’Appel au bois Normand sans qui ce conte n’aurait pas pu être possible. Hugo à la régie grande scène, Clémence à l’administration, Morgan, tout les bénévoles et artistes présents et tout ceux qu’on oublie. Chouette initiative et super réussite pour un première édition de festival sous la pluie! Longue vie à vous et à l’Appel au bois Normand!

OPERATION INSIDE THE LAB

IMG_9987

#INSIDE THE LAB

Aujourd’hui, départ pour notre 3ème résidence en 3 mois! A cette occasion nous lançons l’opération #INSIDETHELAB. Pour vous permettre de vivre ce temps de création de l’intérieur.

Tous les jours :
-1 Extrait Exclusif d’un titre en préparation sur TWITTER
-1 Vidéo d’un atelier de travail sur VINE
-1 Photo sur INSTAGRAM 

Et le tout actualisé tous les jours avec des petits bonus ici même!

JOUR #1 : Installation

IMG_0882

IMG_0892

  IMG_0906

Jour #2 : Pre-Prod

Extrait Chillin’ in the sun :

IMG_0908

Jour #3 : Tartiflette Day

Extrait Everyday Heroes :

IMG_0914 #insidethetartiflette

Jour #4 : Digressions

Extrait Asylum :

Epiphanie : La galette des Rhônes

IMG_0040

Les flocons tournoient dans le ciel Toulousain alors que nous quittons la ville rose en ce neigeux mercredi de février. L’évènement météorologique étant par chez nous à peu près aussi rare qu’une année bissextile, nous ne manquons pas de nous délecter du spectacle…

IMG_9975Nous hissons les voiles pour une petite session de concerts en Rhône-Alpes. Première étape : Chambéry, où les flocons sont, là bas, à peu près aussi rare qu’une semaine de 7 jours.

IMG_9987Numéro 23, notre fidèle ami camion est ravi de reprendre la tournée à nos cotés. Les températures négatives ne semblant pas lui faire peur, il nous mène sans encombres aux lourdes portes en acier du Brin de Zinc. Franck le gestionnaire du lieu et le copain Flopy nous retrouvent devant le porche de ferraille pour découvrir la salle. Un incontournable de la scène stoner en Rhône Alpes!

IMG_0015On enchaine les balances, on se réchauffe auprès d’une bonne bière. Et l’heure du concert est déjà là.

IMG_4118La seconde représentation du nouveau show se déroule étonnamment bien! La nouvelle fraicheur du spectacle, nous permet de réinterpréter les titres en permanence, et de choisir leur saveur plus en nuances que par le passé. Un vrai régal. Nous passerons une bonne partie de la soirée à tailler le bout de gras avec les savoyards, un département que nous écumons pour la 4ème fois en deux ans. En même temps, avec la fondue pour plat traditionnel, comment voulez vous qu’il en soit autrement?

La nuit est déjà bien avancée alors que nous finissons de charger le camion, direction l’hôtel pour un courte nuit de répit… A notre réveil il neige toujours, et nous quittons la Savoie et ses montagnes pour mettre le cap vers la plaine Lyonnaise. Petit freestyle au détour d’une aire d’autoroute sur un son qui se posera très bientôt dans vos oreilles :

Nous arrivons sur le campus de la Faculté d’architecture, accueillis par toute l’équipe du Festival des Reuteuleus et par un vent à décorner les bœufs.IMG_0030Nous prenons possession des lieux en vue du concert du soir dans ce genre d’ambiance étudiante que nous apprécions tout particulièrement.

IMG_0134

Nous nous restaurons ensuite au Restaurant Universitaire de la Fac. Galette à la frangipane au dessert. 4 fèves sur 8 parts! Tout ce cirque est manifestement un signe du destin!IMG_0095Et nous ne nous sommes pas trompés alors que les premières notes de « Ticket de Métro » résonnent dans la salle au début du concert le public est déjà très très chaud…

IMG_0157Au plus chaud du spectacle, nous avons bien cru qu’on allait perdre quelques décibels HL d’audition tant vous avez crier fort à Lyon! Normalement c’est vous qui devriez sortir du concert avec les oreilles qui sifflent, pas nous! Mais bon heureusement, vous avez Max à la facade chez Azad Lab et le son dans la fosse est toujours bon et agréable! Grosse dédicace à notre ingénieur son national au passage, qui aura su tirer le meilleur du sytème au prix de gros efforts! Nous sommes tous MAXOU en signe de solidarité! En tout cas, Lyon vous étiez sévèrement enragés, c’était impressionant à entendre, sincèrement, bravo!

Nous nous reposons pendant quelques heures, enfin je crois, puis nous faisons un bisou à nos camarades qui prennent quelques jours de vacances biens mérités et il est déjà l’heure de rentrer à la maison. La certitude en poche que cette fois la brèche est bel et bien béante et que nous nous y engouffrons dedans sans douter.

IMG_0096

Le chemin est ouvert pour 2015, il est temps de partir à l’aventure…

Un immense merci à tous ceux qu’on aura croisé sur ce début de saison! Franck, Flopy et toute l’équipe du Brin de zinc à Chambéry, Elodie pour l’invitation sur Lyon, Hazem et Zoé pour l’hébergement, Robin à l’accueil technique et surtout tous ceux qu’on oublie. Et évidemment un immense merci à vous tous amis Rhonalpins pour avoir fait le déplacement! Super accueil pour le nouveau spectacle, ça fait plaisir!

Quant à nous, on s’apprête déjà à recharger le camion, pour une nouvelle aventure de composition au beau milieu de la campagne, on vous donne vite des nouvelles.

PHOTOS DE PRESSE

La rubrique biographie vient d’être actualisée. Vous pourrez y consulter les portraits de toute la nouvelle équipe, mais surtout le travail de Raphaël Roques à la photo et d’Alice Parrot-Labis sur les costumes. Un immense merci à Kate Demise et à l’association Rêves temporels avec qui nous avons travaillé sur les décors.

De notre coté, nous sommes toujours en pleine préparation des nouveaux titres qui chatouilleront bientôt vos tympans. CA bosse dur, l’aiguille de la boussole pointe dans la bonne direction, cap sur 2015!

IMG_3814_Web

NOUVEAU TITRE : OUT OF THE BLUE

« Out of the Blue », littéralement « surgit de nulle part », symbolisera notre indéfectible volonté d’aller de l’avant malgré les obstacles tout en essayant toujours de proposer un nouvel angle d’attaque tant dans la proposition artistique que dans le propos.

Ce titre représente donc toutes ces petits choses qui, sans crier gare, surgissent tout à coup du paysage pour s’imposer naturellement comme une évidence dans la route que nous suivons. Nous y propulsons l’extirpation de la masse comme seule exécutoire à la teinte terne qu’impose la société du 21ème siècle à notre environnement social. Out of the Blue s’impose ainsi comme une véritable ode à la singularité…

Ce titre a été enregistré, mixé et masterisé par nos soins. Ca fait du bien d’avoir enfin les moyens de tout faire en famille!

NOUVEAU TITRE DIMANCHE 11 JANVIER

test-out-of-the-blue4

A bientôt 2014, nous en profitons pour laisser de coté les moments difficiles de l’année passée. Bienvenue 2015 et tes promesses, ton inconnu et ton aventure. Encore beaucoup de défis à relever et de purs moments de bonheur nous attendent. Bonne nouvelle, nous voilà prêts à les accueillir comme il se doit!

On attaque donc directement les hostilités avec la sortie d’un titre qui aura fait ses classes en live. Beaucoup d’entre vous nous ont demandé la mise en ligne de ce morceau qui aura fait monter la température de plus d’une salle de concert : « Out of the Blue ». Souhait exaucé dans une semaine, rendez-vous le dimanche 11 Janvier! Et non le 12!

test-out-of-the-blue3[Illustration : Alexandre DENIS-PASQUIER]

« Unpredictable cause we try to innovate,
Despicable those who try to imitate;
Too many similarities, we’re coming with a remedy,
Different kind of melody, a new refreshing energy. »

LIVE ZENITH DE TOULOUSE

Le froid pointe le bout de son nez à Toulouse. Profitons d’un peu de chaleur avec cette captation live de notre passage au Zénith de Toulouse en mai dernier à l’occasion du Festiv’2014, festival des lycéens et apprentis de la région Midi-Pyrénées.

Beaucoup de souvenirs de scène jalonneront notre esprit, mais celui là restera indéniablement un des plus marquants. Une bien belle récompense pour trois années de travail intensif et de sacrifices.

Un gros bisou à notre Thibault SAKSIK de légende pour le boulot de chef opérateur sur le plateau. Oui oui c’était lui le mec de l’ombre qui gérait les vidéos d’Azad Lab sur les écrans géants du Zénith. Ainsi que sur le montage du teaser. Un grand merci à tous les cadreurs et photographes du BTS Audiovisuel des Arènes. Enfin, toute notre gratitude à Jean-Christophe ainsi qu’à toute l’équipe du service d’action jeunesse de la région.

Ca y est c’est définitivement la fin d’une ère pour la formule 2014 d’Azad Lab. Mais au loin, nous sentons déjà le vent tourner. Les masses d’air s’inversent, et tournoient dans un étrange ballet, ça gronde derrière la colline. A la lueur des lanternes des derniers aventuriers se dessinent déjà des ombres au loin. Ces spectres s’animent tels des flammes venues alimenter le brasier du laboratoire.

Le navire continuera à fendre les flots, et les immenses creux de la haute mer s’annoncent déjà. On va rigoler…

Boucler la boucle

IMG_0081

[Audio : Imhotep – Give peace a last chance]

Samedi 15 Novembre, il est temps pour nous de mettre le cap sur notre dernier concert de la saison, après cette superbe année passée ensemble sur les routes de France et d’Europe. Les obstacles auront été impressionants, immenses même, surement trop pour certains d’entre nous, mais le partage de cette expérience unique restera indéniablement à tout jamais gravé dans nos mémoires.

IMG_0084

Il est 18H30, le soleil a déjà fuit derrière l’horizon quand nous arrivons à la salle des fêtes de Pratgraussals d’Albi, putain d’horaires d’hiver. A notre arrivée tous les bénévoles de l’association Pollux sont déjà sur le pied de guerre pour préparer la soirée qui s’annonce déjà haute en couleurs.

IMG_0074

Ce soir sera le dernier concert de la formule 2014 nous concernant. Nous retrouvons rapidement les anciens camarades de route venus soutenir la nouvelle lancée du projet. Nous en profitons donc pour placer une énorme pensée pour eux. Baptiste, notre ancien maitre de cérémonie aux versets poétiques, Clément notre impétueux saxophoniste à l’émotion contagieuse, Christophe notre versatile et altruiste homme de l’ombre qui a toujours su porter le projet à bout de bras, et enfin Thomas feu notre machiniste aux doigts de fée et au tempérament bien trempé.

Contrairement à une idée répandue, la vie de musicien et plus généralement celle d’intermittent du spectacle, est particulièrement fastidieuse aujourd’hui. Souvent loin de nos proches, sur la route à enchainer les prestations, les répètes, la com, le booking, les filages scéniques, les compostions, la régie technique, les enregistrements, les vidéos, les créations visuelles… Ajoutons à ça l’incertitude d’un avenir perpétuellement remis en question par la course aux 507H d’intermittence, et celle du doute permanent d’avoir du travail l’année suivante… Le dilemme à de quoi en faire craquer plus d’un. Et de notre coté, il aura suffit d’un seul engagement non tenu pour que certains perdent l’équilibre sur le fil déjà mince tendu sous leurs pieds… En tout cas, une énorme pensée pour vous les gars, partis vers un avenir professionnel plus stable et rassurant, et un gros merci pour toutes ces heures de succulent plaisir pris ensemble!

IMG_0076

Pendant ce temps, les Albigeois commencent à remplir en masse la fosse de la salle. Tous venus manifester leur soutien aux musiques locales à l’occasion de cette soirée de lutte pour la sauvegarde de l’association POLLUX. Oxfish, Brace! Brace!, et The Florentines ouvrent le bal.

IMG_0072

De notre coté, ça s’échauffe en loge, ambiance :

Il fait déjà très chaud quand nous montons sur scène, et le thermomètre n’a pas encore fini de grimper. Nous envoyons un set bien propre, comme on les aime, alors que les Albigeois nous resservent un super accueil dont ils ont le secret.

azad lab pollux

Super sensations pour nous sur scène, mais aussi très belles rencontres tout au long de la soirée, ça fait vraiment plaisir de voir autant de visages familiers dans le coin!

Les Billy Hornett clôturent la soirée et finissent d’enflammer le dancefloor de leur swing endiablé! Puis il est déjà l’heure de repartir vers notre seconde maison la ville rose, déjà prêts à débriefer notre prestation scénique pour préparer au mieux le nouveau spectacle 2015.

IMG_0080

Un immense merci à vous tous d’être venus en masse partagé les musiques actuelles locales! Remerciements tous spéciaux à Nathan, David et toute l’équipe de prog de Pollux, à l’inébranlable didier à l’accueil artiste, à Marc à l’accueil technique, Valentin à la régie et surtout tous les autres bénévoles qu’on oublie. Le gros bisou à tous les autres groupes venus partager la scène ce soir là,  on se reverra surement vite la route!

Une belle date à la maison pour boucler la boucle de cette expérience 2014. Un ironique retour aux sources à l’aube d’un nouveau départ. La boucle est bouclée… Mais heureusement dans ce genre de cas qui ce mord la queue on peut toujours regarder vers l’autre extrémité et sortir un peu la tête de l’eau pour amorcer un nouvelle révolution.

Toute la nouvelle équipe enfourne sans relâches de grosses pelletées de bois dans la locomotive. Ca va fumer l’année prochaine : nouveau set, nouveau line-up, nouveaux titres, nouvelles vidéos… On vous annoncera tout au fur et à mesure et plus précisément, ce serait bête de gâcher le plaisir…

decoupe

Orbites, Satellite et Horizon

IMG_9813

Vous avez été nombreux à nous demander de reprendre le journal de bord de tournée. Après moult tumultes et de sombres augures pour le collectif nous sortons enfin la tête de l’eau, nous avons donc décider de relancer nos petits rendez-vous d’après concert ici même! On vous tient au courant très vite pour toutes les nouvelles concernant la nouvelle formule du laboratoire…

Mercredi 22 Octobre, huit heures, le soleil pointe déjà timidement ses premiers rayons par dessus les cimes des immeubles Toulousains. Nous tournons la clef de contact du camion et synchronisons le GPS sur Lausanne, Suisse. Dans nos bagages Aurélien du KKC Orchestra avec qui nous partagerons l’affiche ce soir, mais surtout Romaric notre nouveau saxophoniste et Robin qui officiera pour la première fois avec nous sur scène en tant que maître de cérémonie.

IMG_9719Nous filons bon train sur l’A7, alors que chacun révise studieusement sa prestation du soir. Le ciel est dégagé, et rien ne semble obscurcir nos horizons. Quelques heures plus tard, la frontière Suisse est en vue, la plupart d’entre nous n’y ont jamais posé un pied. Associer voyages, travail et passion est un luxe qui n’a pas de prix, et nous nous préparons à en savourer la moindre miette. Nous nous enfonçons donc bien vite dans les méandres du réseau autoroutier Suisse, à la rencontre de notre destin.

IMG_9741

Dix-sept heures, arrivée à L’EPFL de Lausanne, une immense université d’ingénierie. L’endroit labyrinthique et grouillant d’étudiants nous accueille de toute sa bienveillance. Ça sent le campus super actif à plein nez. Voilà de quoi nous faire oublier la fraicheur du climat local!

IMG_9757Nous déchargeons le matériel à Satellite, la salle de concert / bar à bière du campus, superbement équipée.

IMG_9774Les bénévoles de l’association nous ont déjà réservé un accueil aux petits oignons, l’hospitalité Suisse n’aura pas faillie à sa réputation! Nous enchaînons les balances et profitons de la petit heure qui nous attend avant le concert pour se mettre en condition. La pression monte, l’heure fatidique approche. Beaucoup d’heures de travail ont été nécessaires pour mettre sur pied le nouveau spectacle et il est bientôt temps de se jeter dans l’arène, affamés d’aventure tels des fauves supportant mal la captivité. Les portes de la salle vous bientôt s’ouvrir…

IMG_9763

Une heure plus tard, nous sortons transpirants de scène. Gros feeling sur ce début de nouvelle formation. Évidemment quelques imperfections et quelques manques s’immiscent ça et là, mais le partage est bon, et nous avons pris un pied d’enfer malgré la pression. Le super accueil réservé par un public suisse endiablé n’y aura pas été pour rien! Nous sommes fiers du travail accompli, de l’énergie que nous avons pu y mettre, et des résultats.

Nous profitons de la fin de soirée en compagnie des étudiants suisses et du KKC Orchestra qui finira d’achever le public de leur envoutant electro-swing made in Midi-Pyrénées.

Trois heures, le camion est chargé, il est temps d’aller profiter de Morphée pour au moins quelques heures.IMG_9783Nous croisons d’ailleurs un réacteur d’avion dans un couloir du campus. Quoi de plus normal?

IMG_9791Et quoi de plus normal en Suisse que de tomber, au détour d’un parking souterrain, sur une porte blindée ouvrant sur un bunker englouti sous l’université.

IMG_9793

IMG_9795L’édifice nous accueillera  pour la nuit. Nous nous promenons à l’intérieur du dédale de couloirs du bunker. Une vraie découverte, un vrai bout de vie de la légendaire prévoyance helvétique.

IMG_9797

IMG_9798

IMG_9794Il est enfin temps de profiter d’un peu de repos avant de reprendre la route. Les organismes ont souffert…

IMG_9800Un petit déjeuner plus tard, nous voilà déjà de retour sur les routes. Nous profitons des beautés que nous offre le paysage suisse au détour de quelques routes de campagnes.

IMG_9825

IMG_9822

Un immense merci à toute l’équipe de Satellite, à tous les étudiants bénévoles, superbe initiative que vous développez là. Merci à Craig, pour l’invitation, aux copains du KKC et à Nils pour le change Euro/Francs suisse!

Vingt-deux heures, et nous voilà de retour sur Toulouse, encore un très bel export réalisé. Un bel espoir pour la suite de l’aventure avec la nouvelle équipe, il est temps maintenant de se remettre au travail pour amorcer la suite. Afin de toujours courir derrière notre horizon…

IMG_9720Et comme le dit le Roi Puccino :

« J’irais plus loin que l’horizon
C’est bien mieux que le bout de son nez
Tous les murs qui nous bloquent brisons
Avance et laisse-les klaxonner
Viens, la vitesse de mon son frisons… »

Nous ferons donc fi des obstacles et laisseront certain(e)s klaxonner pour friser nous aussi la vitesse de notre son…

logo facebooklogo twitterlogo Grooveshark logo Bandcamplogo SoundCloud