Archives

mars 2013

Bas les masques!

IMG_8593

29 Mars, Semaine de l’environnement, Montpellier.
Avant même le départ les univers grondent. Ils s’entrechoquent avec fracas. Surement pour savoir qui prendra le dessus sur l’autre. La grande aventure qui nous pousse inexorablement sur les routes à partager collectivement l’exploration ? Ou la raison d’un avenir professionnel  viable hors du milieu de la musique qui nous racole à grand coup de sécurité sociale, de sécurité de l’emploi et de sécurité affective.  « Un vrai métier » qu’on appelle ça.


Le choc des dimensions ne se déroule évidemment pas sans encombres et nous laissons au passage une partie de l’aile droite du camion. Car aujourd’hui notre fidèle destrier rouge vogue sans nous vers d’autres horizons et c’est un de ses camarades gris qui nous transportera. Première date sans lui depuis bien longtemps, ça ne lui a manifestement pas plu et il joue des interférences cosmiques pour nous porter malheur.

Nous mettons le cap sur Montpellier et la semaine de l’environnement, et nous savons déjà que les conditions seront très difficiles. Les étudiants héraultais, à l’image des français, sont privés d’espace public par un système administratif procédurier et la soirée de clôture du festival est déplacée sur un terrain privé dans le très grand jardin d’un courageux aventurier ! Et l’évènement est évidemment totalement illégal.

Le téléphone sonne, on nous dit de prendre les bottes. A notre arrivée nous jugeons du conseil : le terrain imbibé d’eau n’est à l’instant qu’une immense mare de boue. Mais les battantes fourmis de l’ouvre tête sont là, affairées aux quatre coins du site à construire le terrier éphémère de quelques centaines de festivaliers pour la soirée, contre vents et marées.

Les conditions techniques sont difficiles, et sans surprises les nuages noirs pointent le bout de leur nez. Une pédale multi effet nous lâche pendant les balances.

Les univers veulent en découdre, mais nous ne participerons pas à cette mascarade et nous décidons donc de monter sur scène sans nos costumes de scène, sans nos décors. A poil, bas les masques, retour à l’essentiel, on improvise un set dénué de toutes mise en scène. On fait du brut, sans se cacher derrière son personnage, on se montre tel que, la musique pour la musique. C’est grisant. La sauce prend d’elle-même, et nous rions de bon cœur avec un public les pieds dans la boue. Très gros feeling sur scène, une expérience à part entière. Max au son et Léa à la lumière font des miracles, ça tourne rond dans l’équipe. Si l’univers veut saper notre motivation à l’aube de faire tous les sacrifices pour le projet, nous sommes prêts à endurer les coups et à faire front ensemble face à l’ouragan. On a faim. Et on va se battre.

Grand merci à Silas et Maria aux manettes pour l’invitation. Evidemment à toute l’équipe des bénévoles qui aura su faire face à la privation d’espace public à disposition pour proposer une alternative à l’alternatif. Le combat est compliqué, mais l’ouvre-tête il en a dans la caboche…  Merci à Laurent pour l’accueil technique et à la Capitelle pour l’hébergement, à qui on avait juré le retour il y a un an, parole tenue.

Prochain rendez-vous en eaux moins troubles ce vendredi, 20H au Bikini (Toulouse) avec Biga Ranx et Ackboo. Entre temps on vous annonce une grosse nouvelle…

Nouveau titre : Sélénites

Résolument hiphop est le seul qualitatif musical que nous lui accorderons, faute de mots appropriés. Sélénites vous propose de quitter l’atmosphère pour un temps en laissant derrière nous l’orbite terrestre. Tout là haut, mais pas trop, étoiles ou soleil de toute façon il y a toujours risque de brulure. Alors prenons du recul au gré de nos envies, et surfons sur l’ironie d’un morceau qui utilise l’ambiance qu’il dénigre.

Extrait de l’EP « Ebullition » à paraitre mi-avril 2013.

Nouvel EP : Ebullition

azadlab-ebulition-pochette

Le nouvel opus émerge de la brume du laboratoire :

[Visuel : Alexandre Denis Pasquier]

Après les premières expériences sonores de « Enter the Laboratory », le premier EP du groupe (janvier 2012), nous sommes de retour avec 5 titres inédits pour continuer l’exploration. Sortie physique le 20 avril.

Vous avez déjà découvert l’ouverture du disque avec Elephant Step il y a quelques semaines. Ce mardi nous dévoilerons un nouveau titre en écoute libre. Petit conseil : pensez à votre combinaison spatiale!

Nouveau spectacle en chantier

IMG_8279

Il est temps de réactiver les canaux de communication après ce silence radio. Une semaine de résidence au pied des montagnes, loin de tout, et les murs du laboratoire sont à présent méconnaissables.

Dimanche 4 mars, l’équipe est au complet, le camion plein à craquer. Les outils nécessaires sur le chantier qui nous attend envahissent l’espace.

Maxime, une jambe en moins, n’a pas raté le départ. L’énergumène du Lot tentera désormais de dompter le son façade de l’ogre azadien en live. L’équipe s’agrandit, et il tient déjà fièrement la barre du navire, de quoi nous donner du baume au cœur.

Nous ne résistons pas à l’appel des Pyrénées et nous débarquons à Al Camparol deux jours avant que la salle Art’cade nous ouvre ses portes. Le gîte frémit lorsque nous franchissons sons seuil, et tremble de toutes ses poutres en pensant aux longues réunions qu’il va devoir subir avant de retrouver la paix. pour un court instant. Le travail théorique peut commencer, nous dynamitons le set, nouvel angle d’attaque, nouveau point de vue, nouvelles pistes, nouvelle intentions.

Tapis dans le noir pendant les deux jours de prépa, c’est Léa, notre ingé lumière qui prépare l’offensive lorsque la salle nous offre sa scène. Le nouveau spectacle prend forme, les lumières dansent, et les journée de travail s’enchainent à un rythme effréné. Le temps de travail est trop court pour le chantier que nous entreprenons, mais 11 maçons ça avance vite, pour peu qu’on oublie pas le ciment.

Le concert de fin de résidence pointe le bout de son nez avant même que nous ayons le temps de l’apercevoir, le Santa Macairo Orkestar dans son sillage. Il est temps de présenter tout le travail abattu. Non sans mal, les décors du nouveau spectacle nous jouent des tours, comme pour nous signifier qu’il va falloir les apprivoiser pour qu’ils acceptent de révéler leurs secrets. Mais le nouveau set fait mouche, ceux ayant vu l’ancien saluent avec un enthousiasme étonnant le nouveau venu.

Le Santa Macairo terminera le travail, rodés par l’expérience et la route, ça dégouline de présence scénique. Un immense merci à eux pour la rencontre évidemment. Mais les vrais artisans de cette semaine sont bels et bien les ovnis de l’équipe d’Art’cade! Notre gratitude éternelle à tout le monde, Michael, les deux vincent, et ceux qu’on oublie. Votre soutien nous est indispensable! Sans ce genre de structures d’accueil la plupart des jeunes formations n’auraient jamais l’occasion de bosser véritablement de la scène. Sauvegardons les! Un dernier merci à Sol et Juan pour l’hébergement, et à titi Costes pour les photos!

Le nouveau spectacle est donc sur les rails, on se donne rendez-vous sur la route pour le roder, n’oubliez pas votre ticket :

26/03 : Festival Complot sur le campus, RODEZ (12)

29/03 : Festival Université Montpellier-II, MONTPELLIER (34)

05/04 : Le Bikini + Biga Ranx, TOULOUSE (31)

–> Rendez vous le 6 Avril pour l’annonce du début de la tournée « Ébullition »…

 

logo facebooklogo twitterlogo Grooveshark logo Bandcamplogo SoundCloud