Archives

octobre 2012

Interférences sur les ondes

IMG_9879

Embarquement à bord de la capsule spatiale 9 places du Wack Label ce vendredi 26, direction le Roots’ergue Festival. Baba délaissera cette fois le blanc pour le rouge flamboyant de notre vaisseau mère, maniant l’astrolabe  pour permettre à notre pilote d’engins non identifiés (à la vie à la scène) de se sortir des embuches du brouillard cosmique aveyronnais.

         

Ouverture des locaux ce soir à Sauveterre de Rouergue, pour mieux laisser passer les locomotives du lendemain. Des balances émaillées de quelques interférences, probablement d’origine interstellaire, comme pour nous rappeler ce 21 Mai 2012 où le ventre humide et sombre de l’Aveyron nous avez déjà averti que tout ne se passerait pas sans mal sur ses terres. Ceci entrainant cela, c’est sans surprise que nous affrontons les trombes d’eau tombées du ciel à l’instant exact de l’atterrissage et du déchargement matériel. Le voyage controversé à dû dérégler les flux et l’univers réclame vengeance…

Une belle énergie sur scène ce soir là, malgré un léger arrière gout vis à vis de notre propreté technique en fin de bouche. On saluera notamment le slalom entre les interférences de notre Léa nationale aux lumières, transcendant les 6 spots de la salle en une hypnotique invitation au voyage. Une pensée aussi pour nos camarades de scène ce soir là High Roots et Soam.

C’est épuisés que nous rallions le station de ravitaillement au beau milieu de la nuit. Nous ne croyons pas aux coïncidences quand nous arrêtons nos pas devant l’imposante bâtisse du couvent (!) où tous les Pénitents du droit chemin, au grand complet ce soir là, purent passer la nuit.

Très grand merci à toute l’équipe de l’asso AJAL pour la mise à disposition du logement exceptionnel, l’accompagnement sur la soirée et l’accueil impérial en loges!

On se donne rendez vous pour notre production maison à La Dynamo le 1er Décembre : D’ici mais d’ailleurs. Nous on retourne à nos mixtures et on médite là dessus :

Branle-bas de combat!

IMG_9559

Retrouvez bientôt Azad Lab dans sa quête de l’exploration dans une websérie. Un nouveau support, pour de nouvelles expériences. Sortie du premier épisode prochainement.

Actualisation de la biographie et des photos officielles du groupe : ici

La famille s’agrandit encore : 15 forcenés sont actuellement sur le projet Azad Lab! Bienvenue à Léa!

Va-nu-pieds

IMG_9675

Restée à quai depuis presque un mois la locomotive azadienne avait bien besoin de renouer contact avec son public ! La rupture avec un train-train devenant progressivement pesant s’est faite pour nous, ce samedi 6 octobre 2012, en roulotte…

Invités à jouer pour le festival muretain La Bohême, notre joueuse bande arrive aux premières heures de l’après midi la mine réjouie et impatiente d’en découdre une fois de plus avec l’hôtel scénique. Le sacrifice de nos énergies, de nos heures de sommeil durement glanées au cours de la semaine, et de nos compositions, est prévu pour 19H15…

Très bien accueillis dès notre entrée sur le site par une myriade de bénévoles, nos yeux n’ont de cesse de se poser sur les différents artefacts réunis sur place pour l’occasion. L’esprit bohême tel qu’on se le représente est bien là ! Des roulottes, une voyante mise à la disposition des festivaliers, des cordes à linges, des consommations à régler en « michtos », une bonne dose d’humanité et d’esprit festif, et une programmation aux accents de l’est, nous plongent immédiatement dans une culture encore trop méconnue, qui donne à l’être.

                

« On a commencé avec des ficelles et des clous, et voilà où on en est 7 ans après… C’est une belle réussite humaine. » Voilà les mots du grand chef nu pieds Pascal que nous louons une fois de plus. L’homme que l’on devrait cloner a une nouvelle fois fait parler la poussière.


L’embarquement  direction l’infini se fait donc comme prévu à 19H15, et c’est avec une énergie et une complicité totalement retrouvées que nous ouvrons la deuxième soirée de ce festival ô en couleurs et en bohême.  Prestation réussie apparemment, la soirée se continuera pour nous devant des groupes impressionnants de puissance et d’énergie… On pense à Mon Côté Punk, La fanfare P4, et le Dubioza Kolektiv !

           

Merci à tous les bénévoles réunis pour l’occasion, à l’association Les Pieds Nus, à la ville de Muret et toute l’équipe technique.

Toutes les photos dans la partie dédiée : ici

On se retrouve le 26 Octobre  pour le festival Roots’ergue!

 

g_boheme

IMG_9631

logo facebooklogo twitterlogo Grooveshark logo Bandcamplogo SoundCloud